The Mali band that changed the face of world music” – Dazed

In 1964, the Cuban government invited ten young musicians from Mali to study in Havana. The early Sixties was a period of «Communist» friendships between the Africa of independence and the revolutionary Cuba of Fidel Castro and Che Guevara. And in the middle of the Cold War, these young people spent seven years studying music in Cuba, marking the beginning of an adventure for Las Maravillas de Mali, the only group singing in Spanish, Bambara and French. They didn’t know it then, but they would define the first broad outlines of what is today called World Music.

Those young musicians symbolized the fraternal relationship that existed between an Africa steeped in socialist hopes and ambitions, and a Cuba still  lled with the euphoria that followed Castro’s take-over. Those close ties became even more tangible when the group recorded its only album… and it included a song that became one of the greatest hits in that revolutionary era: Rendez-Vous Chez Fatimata. Combining Cuban influences with traditional Malian sounds, not only did the song bring all of Africa dancing to its feet: it also deeply marked the history of both African and Latin music.

In 1999, the French producer Richard Minier learned of the story and decided on the renaissance of Las Maravillas de Mali. Together, Minier and the group’s remaining survivor, Boncana Maïga, retraced the group’s steps and went to Havana on several occasions, re-recording new versions of the album’s songs in the same surroundings as before, the legendary Egrem studios.

  • A digital EP: Rendez-Vous Chez Fatimata — it includes the original version of the title, together with 4 new versions of the hit featuring Mory Kanté, Inna Modja and Aron Ottignon — is to be released by Decca/Universal in the spring of 2018.
  • A tour: Las Maravillas de Mali will also be presented on stage for the first time in summer 2018. The tour is a coproduction between 3D Family and Olympia Production.
  • A documentary: This fabulous story will also be the subject of a 90-minute documentary  lm retracing the group’s adventure from yesterday to the present.
  • An album: «Maravillas de Mali» including the tracks of the original Egrem record, and new recordings made by Boncana Maïga and Richard Minier between Bamako Paris and Havana, with the participation of Roldan Gonzalez from the band Orishas.

QUE VIVA LAS MARAVILLAS DE MALI !

 

 

« En 1963, à l’indépendance, dix jeunes maliens sont envoyés à Cuba pour étudier la musique. Les «Merveilles du Mali» y font fureur » – Libération

En 1964, dix jeunes étudiants originaires du Mali sont invités par le gouvernement cubain à suivre une formation musicale à La Havane. C’est le temps des amitiés « communistes » entre l’Afrique des indépendances et le Cuba révolutionnaire de Fidel Castro et du Che. Pendant sept ans, en pleine Guerre Froide, ces jeunes vont étudier la musique à Cuba. C’est le début de l’aventure des Maravillas de Mali, le premier groupe africain “afro cubain” et le seul à chanter en espagnol, en bambara et en français. Sans le savoir, ils vont définir les grandes lignes ce que l’on appelle aujourd’hui la « World Music ».

Symboles d’une relation fraternelle entre une Afrique pétrie d’aspirations socialistes et un Cuba en pleine euphorie Castriste, ces musiciens vont  finir par enregistrer un unique album dont un des morceaux sera l’un des plus grands tubes de cette période révolutionnaire. Brassant les influences cubaines et les sons traditionnels maliens, la chanson « Rendez-Vous Chez Fatimata » ne fera pas seulement danser toute l’Afrique mais va aussi marquer profondément l’histoire de la musique africaine et latine.

En 1999, le producteur français Richard Minier, découvre cette histoire et décide de faire revivre les Maravillas de Mali. Accompagné du dernier survivant du groupe, Boncana Maïga, ils refont ensemble le même voyage de Bamako à La Havane sur les traces du groupe, plus de 50 ans après sa création, pour réenregistrer, dans le même mythique studio Egrem, de nouvelles versions des chansons sorties dans les 60’s.

Après le succès de l’exposition « Swinging Bamako » aux Rencontres d’Arles 2016, sur l’histoire du groupe :

  • Un EP digital : « Rendez-Vous Chez Fatimata » inclus la version originale du titre, ainsi que 4 nouvelles versions du hit featuring Mory Kanté, Inna Modja, Aron Ottignon sortira au printemps 2018 chez Decca / Universal.
  • Une tournée : Le projet Maravillas de Mali sera pour la première fois présenté sur scène à l’été 2018.
  • Un Documentaire : cette fabuleuse histoire fera également l’objet d’un documentaire de 90 mn, co réalisé par Edouard Salier et Richard Minier, qui sortira en salle et qui retrace toute l’aventure du groupe d’hier à aujourd’hui.
  • Un album : « Maravillas de Mali » reprenant des titres du disque original Egrem et de nouveaux enregistrements réalisés par Boncana Maïga et Richard Minier entre Bamako, Paris et La Havane avec la participation de Roldan Gonzalez du groupe Orishas.

QUE VIVA LAS MARAVILLAS DE MALI !     


 

Bookmarquez le permalien.