Every now and then a recording collaboration between a pair of master musicians
achieves a sublime, resonating synergy. Whether it be in the world of jazz (think
Thelonius Monk with John Coltrane, or Don Cherry & Pharoah Sanders), or African
music (Ali Farka Touré & Toumani Diabaté’s Ali & Toumani) – these are timeless,
dual-helmed masterpieces that seem to rise above considerations of culture,
geography or genre to achieve a transcendent universality, bewitching a significant
international audience in the process.

To that beguiling inventory can surely be added a new entry in the shape of Tony
Allen and Hugh Masekela’s beautiful and compelling Rejoice, a spirit dance of an
album on which these two globally revered African cultural icons fuse their time-
honed talents, on drums and flugelhorn respectively, into a spontaneous,
mesmerising celebration of friendship and untrammelled musical possibility, melding
elements of West African rhythm and improv jazz into a truly unique confection.

Parfois, une collaboration entre deux maîtres musiciens crée une sublime synergie. Que ce soit dans le monde du jazz (Thelonius Monk & John Coltrane, ou Don Cherry & Pharoah Sanders), ou de la musique africain (Ali Farka Touré & Toumani Diabaté Ali & Toumani) – ce sont d’intemporels chefs-d’œuvre qui semblent dépasser les considérations de culture, géographie ou genre pour atteindre une universalité transcendante, envoûtante.

À cet inventaire séduisant, on peut sûrement ajouter une nouvelle entrée en forme de Tony Allen & Hugh Masekela avec « Rejoice ». Une danse spirituelle, un album sur lequel ces deux icônes africains mondialement vénérées fusionnent leur talents, à la batterie et au bugle, dans une célébration spontanée, envoûtante de l’amitié et des possibilités musicales sans compromis, fusion de rythme ouest-africain et d’improvisation jazz dans une confection unique.

Tour Dates